Bernard DELCROS, sénateur du Cantal

Agir pour une ruralité volontariste et connectée, et pour l'avenir des territoires de montagne.
 
En direct du Sénat
Accueil > En direct du Sénat

MON ACTION SUR LE TERRAIN

En direct du Sénat
18/04/18. Programme de stabilité financière 2018-2020. Bernard Delcros intervient au nom de son groupe Union centriste

Orateur de son groupe, le sénateur du Cantal s’adresse aux ministres Bruno Lemaire et Gérald Darmanin avec deux principaux messages : (1) un soutien sans équivoque à la politique de réduction de déficits et de désendettement de la France. « Nous le devons à nos enfants et aux générations futures » ; (2) mais aussi un appel à la solidarité sociale et territoriale car « si la dépense publique doit être réduite, elle ne doit pas se faire aveuglément au détriment des personnes les plus fragiles et de la qualité des services dans les territoires ruraux ! »

17/04/18. Proposition de loi eau et assainissement. Le sénateur du Cantal plaide pour un report des compétences.

La loi NOTRe prévoit un transfert des compétences eau et assainissement aux communautés de communes au 1er janvier 2020. Le sénateur du Cantal demande une prorogation jusqu’en 2026 « afin de donner plus de temps aux collectivités pour réaliser ce transfert dans les meilleures conditions» Dans le cadre de l’examen de cette proposition de loi, Bernard Delcros défend deux autres propositions : (1) permettre aux communes de conserver la compétence de l’eau pluviale, sans limitation dans le temps. (2) Permettre aux intercommunalités qui ont la compétence de l’assainissement autonome de la conserver jusqu’en 2026 sans se voir imposer le transfert de l’assainissement collectif. « En effet, même si le report en 2026 est adopté, les intercommunalités qui ont pris la compétence de l’assainissement autonome, ce qui est le cas de toutes celles du Cantal, pourraient se voir transférer automatiquement l’assainissement collectif dès 2020 » alerte t-il. Message entendu pour la ministre Jacqueline Gourault.

10/04/18. Actualité nationale : réactions de Bernard Delcros sur Public Sénat

Invité sur le plateau de Public Sénat, pour commenter l‘actualité de la semaine marquée par les réformes de la SNCF et des universités, le sénateur du Cantal revient également sur le rôle de régulateur de l’Etat « qui ne doit laisser aucun territoire sur le bord du chemin ! »

05/04/2018. Bernard Delcros interpelle la ministre de la Santé sur l’accès aux soins

Favoriser les stages dans les territoires sous-dotés pour immerger les étudiants en médecine dans les maisons de santé rurales et leur permettre de s’initier à l’exercice coordonné avec d’autres professionnels de santé ; mettre en place un service civique dans ces mêmes territoires à l’issue de leurs études… font partie des propositions émises par le sénateur du Cantal lors du débat sur les perspectives des études de médecine. Mais pour le sénateur, face à l’urgence du décrochage de certains territoires dans l’accès aux soins, tant pour la médecine libérale que les établissements de santé, « il est primordial d’apporter aussi des réponses à très court terme, sans doute en ayant recours à des mesures plus contraignantes. Il s’agit d’un véritable enjeu de santé publique dans notre pays qui dépasse le seul volet des études de médecine ! ».

03/04/2018. Bernard Delcros défend le développement du fret ferroviaire

Lors du débat sur l’avenir du fret ferroviaire en France, le sénateur du Cantal plaide pour reconsidérer le train et le fret ferroviaire dans une vision stratégique à plus long terme et investir dans l’entretien et la modernisation du réseau ferré, « qui n’est pas à construire puisqu’il existe ! ». Il saisit cette opportunité pour revenir sur l’avenir des petites lignes SNCF, en prenant l’exemple de celle de Clermont-Ferrand-Neussargues-Béziers, axe majeur du fret du Massif central qui conditionne le maintien de l’entreprise Arcelor Mittal à Saint-Chély d’Apcher.

 

27/03/2018. Bernard Delcros milite pour la protection des pollinisateurs et une meilleure information des consommateurs de miels

A la tribune d’une conférence de presse organisée par l’Union Nationale de l’Apiculture Française (UNAF), le sénateur du Cantal réitère son engagement aux côtés de neuf autres parlementaires, pour demander l’application de la loi sur l’interdiction des néonicotinoïdes à compter du 1er septembre 2018. Car pour le sénateur, il y a urgence, « Depuis les années 1995, on assiste à la disparition des populations de pollinisateurs en Europe qui par leur activité contribue à la préservation de la biodiversité mais aussi de nos ressources naturelles : les trois quarts de nos fruits, légumes, graines… dépendent de cette activité pollinisatrice ! »

Soutenir la filière apiculture française qui mise sur la qualité des produits et ne peut lutter contre des importations massives de miels frauduleux à bas prix, est l’autre action qu’il entend mener. Pour ce faire, il déposera très prochainement un amendement pour demander l’obligation d’indiquer systématiquement la provenance des récoltes sur les étiquettes des miels mais aussi des produits dérivés. Ceci afin de mieux informer les consommateurs sur l’origine des productions dans une démarche de santé publique. Selon une enquête de 2016 de FranceAgriMer, 80% des consommateurs sont trompés et pensent consommer du miel artisanal français.

27/03/18. Bernard Delcros invité au 50ème anniversaire du centre de recherche du groupe Corning France

C’est en qualité de membre de la Commission Supérieure du Numérique et des Postes, une instance stratégique pour accompagner la transformation numérique des services publics, des entreprises et des territoires, que le sénateur du Cantal a été invité par Jamie MacCourt, ambassadrice des Etats-Unis, au 50ème anniversaire du centre de recherche du groupe Corning France, près de Fontainebleau. « En développant dans les années 70 le principe de la fibre optique, cette société américaine  a révolutionné le monde des télécommunications et du numérique », rappelle le sénateur venu échanger avec les acteurs de cette entreprise pionnière, aujourd’hui leader mondial du verre et de la céramique.

21/03/2018. Bernard Delcros défend son amendement sur la protection des archives historiques

Dans le cadre de l’examen du projet de loi sur la protection des données personnelles, le sénateur du Cantal défend son amendement visant à ne pas autoriser la rectification des archives historiques. Son amendement, également déposé par d’autres sénateurs, a été voté Explications dans l’extrait ci-dessous.

 

 

 
Retrouver le sénateur Bernard Delcros dans la presse Suivre les actualités de Bernard Delcros sur facebook

FOCUS AGENDATemps forts de la semaine

> Mardi 24 et mercredi 25 avril, Cantal
Participation aux conseils municipaux de Vic sur Cère et Champs sur Tarentaine.

> Vendredi 27 avril, Arpajon sur Cère
Réunion de l’AMF ciblée sur les intercommunalités.

Contact permanence parlementaire

04 71 20 26 27
bernard.delcros@senateurcantal.fr