En direct du Sénat
Accueil > En direct du Sénat

MON ACTION SUR LE TERRAIN

En direct du Sénat
3/12/2019. Bernard Delcros plaide pour le renforcement des crédits dédiés à l’ingénierie pour les des territoires qui en ont le plus besoin

Sur les bancs des rapporteurs, le sénateur Bernard Delcros propose de renforcer les crédits consacrés à l’ingénierie territoriale dans le cadre de la création de l’Agence Nationale de Cohésion des Territoires au 1er janvier 2020, « car les écarts en matière de ressources humaines est source d’inégalités entre les territoires ! » Cet amendement a été adopté.

Voir son intervention

26/11/2019. Bernard Delcros fait doubler la dotation « élu local »

Dans le cadre de l’examen du projet de loi de finances pour l’année 2020, le sénateur Bernard Delcros a a défendu son amendement proposant de doubler la dotation « élu local » versée par l’Etat aux petites communes de moins de 1000 habitants. Cet amendement a été adopté.

Pour voir son intervention

 

 

25/11/2019. Bernard Delcros souhaite préserver les systèmes de solidarité en faveur des collectivités

Dans le cadre de l’examen du projet de loi de finances pour l’année 2020, le sénateur Bernard Delcros propose de sortir les fonds de compensation de la taxe professionnelle versés par l’Etat aux départements des variable d’ajustement, des variables d’ajustement, afin de préserver les systèmes de solidarité en faveur des collectivités.

Voir son intervention

 

 

 

23/11/2019. PLF2020 : Bernard Delcros défend la réforme de la fiscalité locale

Dans le cadre de l’examen du projet de loi de finances pour l’année 2020, le sénateur Bernard Delcros défend le principe général de la réforme de la fiscalité locale, « car elle garantit des recettes pérennes et dynamiques pour les communes ainsi que la solidarité nationale en faveur des départements. »

Voir son intervention

 

23/11/2019. Bernard Delcros, en faveur de la revalorisation des bases de la taxe d’habitation

Dans le cadre de l’examen du projet de loi de finances pour l’année 2020, le sénateur Bernard Delcros soutient un amendement qui propose de revaloriser les bases de la taxe d’habitation avant l’entrée en vigueur de la réforme fiscale afin que les communes ne subissent aucune perte de recettes.

Voir son intervention

 

21/11/2019. Bernard Delcros est sur le plateau de Public Sénat au Congrès des maires

Véritable marqueur du projet de loi des finances pour l’année 2020, la réforme de la fiscalité locale suscite une vive inquiétude auprès des maires de l’Hexagone. Tel est le sujet du débat Public Sénat auquel participe le sénateur Bernard Delcros.

Vice-président de la commission des finances, il donne sa vision sur les grandes orientations de ce budget  et les corrections qu’il s’agira d’apporter dans le cadre de l’examen du budget de l’Etat qui s’ouvre aujourd’hui au Sénat pour réduire les inégalités sociales et territoriales.

Voir le 1er extrait de son intervention

Voir le 2ème extrait de son intervention

 

 

21/11/2019. Projet de loi de finances 2020. Bernard Delcros intervient au nom de son groupe dans la discussion générale

« Derrière l’impôt auquel nous consentons, derrière la dépense que nous autorisons, c’est l’Humain qui doit guider notre action. Et pas seulement les ratios de PIB ! » a déclaré le sénateur Bernard Delcros en préambule de son discours lors de la discussion générale du projet de loi de finances pour l’année 2020.

Orateur de son groupe, le sénateur du Cantal est revenu sur la réforme de la fiscalité locale à forts enjeux pour les collectivités locales qui doivent bénéficier de ressources pérennes et croissantes pour accompagner leur développement.

 

Voir le 1er extrait de son intervention

 

Voir le 2ème extrait de son intervention

 

 

20/11/19. Bernard Delcros présente son rapport sur la mission cohésion des territoires, à la commission des finances

Rapporteur spécial de la commission des finances pour la mission  « Cohésion des territoires » du budget de l’Etat qui couvre deux programmes dédiés à la politique d’aménagement du territoire, le sénateur a présenté son rapport sur les crédits affectés  à ce secteur en 2020.

Il a d’abord souligné la hausse de ces crédits liée principalement à la mise en place de l’Agence nationale de la cohésion des territoires qui bénéficie d’une enveloppe spécifique, avant d’attirer l’attention des sénateurs sur plusieurs points « qui méritent d’être clarifiés voire corrigés par notre travail parlementaire pour garantir équilibre et équité  territoriales ».

Pour le sénateur, il s’agit notamment de veiller à ce que l’enveloppe ingénierie attribuée à l’Agence nationale de cohésion des territoires soit bien fléchée vers les territoires qui en ont le plus besoin. Il s’agit également d’identifier le levier de financement de la deuxième génération de contrats de ruralité. Au niveau de la prime à l’aménagement de territoire qui voit son enveloppe se réduire en 2020, il a défendu son maintien au même niveau que 2019 « car son utilité en matière d’emploi dans les territoires ruraux n’est plus à démontrer ». La commission a aussitôt adopté l’amendement qu’il a proposé dans ce sens.

Pour le sénateur du Cantal, « Bien d’autres progrès  devront être obtenus dans plusieurs domaines pour permettre  à nos territoires d’avancer au bon rythme  et avec les meilleures  chances de réussite ».

 

 
PRESSE VIDÉOTHÈQUE

FOCUS AGENDATemps forts à venir

Contact permanence parlementaire

04 71 20 26 27
bernard.delcros@senateurcantal.fr

2 bis rue du Faubourg Notre-Dame
BP 14 – 15300 Murat