Accueil > En direct du Cantal

MON ACTION SUR LE TERRAIN

En direct du Cantal
20/06/2016. Rencontre avec des professionnels de la filière agricole à Riom-ès-Montagnes

Le sénateur Bernard Delcros s’est rendu à Riom-ès-Montagnes afin d’échanger avec des responsables d’organisations professionnelles agricoles sur le devenir du secteur. La crise de la filière du lait, les difficultés de la filière viande, la question des prairies sensibles et la lutte contre le campagnol terrestre, étaient à l’ordre du jour. Les échanges ont aussi porté sur la résolution votée par le Sénat le 8 juin dernier pour lever les sanctions contre la Russie, qui pénalisent le secteur agricole, et à laquelle Bernard Delcros était favorable. Enfin, les discussions ont abordé le projet de loi relatif à la transparence, à la lutte contre la corruption et à la modernisation de la vie économique (dite loi Sapin 2), qui sera examiné au Sénat à partir du 4 juillet. « Plusieurs dispositions du texte impacteront la filière agricole et nous devons veiller à assurer une meilleure répartition de la valeur ajoutée au bénéfice des producteurs » estime le sénateur. « La loi Sapin 2 devra donc être encore améliorée au Sénat. Je déposerai pour ma part des amendements dans ce sens, avec pour objectif de faire prendre en compte dans les contrats entre producteurs, industriels et distributeurs, des indicateurs qui reflètent la diversité des coûts de production par bassins agricoles ». La rencontre s’est tenue dans l’exploitation agricole de Yves et Vincent Duval, qui valorisent une partie de leur production en lait cru avec mise en bouteille à la ferme. Elle a été suivie par une visite de l’exploitation.

6

18/06/2016. Inauguration d’un bâtiment communal pour les personnes à mobilité réduite à Narnhac

Bernard Delcros a participé le 18 juin dernier à l’inauguration d’un bâtiment communal à Narnhac. La commune y a aménagé trois logements adaptés aux personnes âgées ou à mobilité réduite, afin de répondre spécifiquement à leurs besoins, avec des espaces fonctionnels, un ascenseur ou encore des salles de bain équipées. « Cette opération est une réussite car elle répond à trois enjeux prioritaires dans nos territoires, le maintien à domicile, la revitalisation des bourgs et la rénovation du bâti » a commenté le sénateur. « J’ai pu voir lors de ce déplacement, une nouvelle démonstration de la vitalité de nos petites communes rurales et de leur capacité à porter des projets utiles et structurants tant pour les habitants que les visiteurs. Félicitations au maire, Jean-Marie Mezange et à son équipe pour cette belle réalisation. Le déplacement a aussi été l’occasion de visiter le local de chasse aménagé dans l’ancienne école par la commune, en collaboration avec l’Association Communale de Chasse Agrée (ACCA) de Narnhac.

1

14/06/2016. Réunion territoriale à Mauriac pour préparer le schéma départemental d’amélioration de l’accessibilité des services au public

Bernard Delcros s’est rendu à Mauriac le 14 juin, dans le cadre d’une réunion préparatoire à l’élaboration du schéma départemental d’amélioration de l’accessibilité des services au public. De nombreux élus de l’arrondissement de Mauriac étaient présents à cette réunion territoriale, portée par les services de la préfecture et du département. « Prévu dans le cadre de la réforme territoriale, ce schéma identifiera les besoins liés aux services à la population, afin de proposer un programme d’actions sur six ans pour répondre aux besoins de nos territoires » a commenté le sénateur. La réunion de Mauriac, comme celles de chaque arrondissement, fait partie de la phase initiale de consultation des partenaires publics et privés. Elle s’accompagne en ce moment même d’une enquête publique auprès des cantaliens afin de mieux connaître leur perception des services et les améliorations à y apporter. Ces différents outils devront conduire le préfet, en lien avec le président du département et en concertation avec les collectivités, à arrêter un schéma définitif avant le 31 décembre 2017. « Ce schéma départemental ne devra pas se résumer à un simple document de constat et d’orientation. Il doit proposer une organisation des services à la population suffisante pour conserver et renforcer l’attractivité de nos territoires en matière de santé, d’éducation, de transport, ou encore de présence postale. Il devra aussi apporter des garanties de présence des services sur la durée pour donner de la visibilité aux élus et aux populations. Tel est l’enjeu du travail qui s’engage et de ce schéma que nous devons construire ensemble ».

2

13/06/2016. Visite de l’abattoir de Neussargues

Le sénateur Bernard Delcros s’est rendu à l’abattoir de Neussargues le 13 juin, accompagné de Ghyslaine Pradel, maire de Neussargues, de la directrice départementale de la DDCSPP, Véronique Lagneau et de son adjointe Odile Stephanini, ainsi que de Franck Panafieu et Gilles Chadelat, respectivement président et directeur de l’abattoir. « La filière agroalimentaire joue un rôle essentiel dans notre département et elle doit être confortée. A l’heure où la filière viande traverse une phase d’incertitudes, et où l’on défend l’ancrage territorial de l’alimentation, les abattoirs de proximité constituent un enjeu très important de mobilisation qui doit réunir aussi bien les acteurs de la filière que les collectivités locales » a précisé le sénateur. L’abattoir de Neussargues a déjà su diversifier son activité en créant un atelier de découpe en complément de l’outil d’abattage. « Je soutiendrai le projet porté actuellement par le conseil d’administration de l’abattoir qui comprend trois volets : la restructuration et la modernisation des locaux, la mise en place d’une nouvelle gouvernance et un programme de développement ambitieux. Notre mobilisation doit aussi se faire au niveau législatif, afin d’offrir un cadre propice à des structures qui jouent un rôle important dans le maillage économique de nos territoires. C’est dans cet état d’esprit que j’ai défendu en mars dernier un amendement en faveur des abattoirs de proximité, lors de l’examen d’une proposition de loi visant à favoriser l’ancrage territorial de l’alimentation ».

1

11/06/2016. Le sénateur en réunions de travail à Laroquebrou et Vebret

Bernard Delcros était en déplacement sur le terrain le samedi 11 juin dans le cadre de réunions de travail avec les élus municipaux de Laroquebrou et Vebret. A Laroquebrou, le sénateur a pu échanger sur de nombreux sujets propres à ce centre-bourg, comme l’appel à projets qui lui permettrait de bénéficier de fonds européens du FEADER pour aménager et mettre en valeur son cœur de bourg. La réunion a également permis d’aborder l’actualité législative, notamment les nouvelles dispositions de la loi «  liberté de création, architecture, et patrimoine » votée par le sénat le 25 mai. La loi créée notamment des « sites patrimoniaux remarquables », dans lesquelles pourraient s’inscrire Laroquebrou, déjà labellisée « petite cité de caractère ». L’évolution de la DGF, le maintien de la dotation bourg-centre, les fusions de communautés et les nouvelles compétences qui leurs seront dévolues étaient également à l’ordre du jour.

DSCN2459

Le sénateur a ensuite fait étape à Vebret, commune qui porte un projet global d’aménagement du bourg pour renforcer son attractivité et améliorer le cadre de vie des habitants. « Je soutiendrai ce beau projet qui vise à inscrire la commune dans l’avenir » a indiqué le sénateur. Le déplacement a aussi permis d’évoquer des questions essentielles telles que la ruralité de demain, les orientations à prendre pour garantir une représentation de proximité dans la nouvelle organisation territoriale qui se met en place, ou encore le maintien des services à la population. « Ces moments sont toujours pour moi l’occasion de faire un point d’étape sur le travail parlementaire, mais également de faire un focus sur les dossiers de fond portées par les élus locaux. Une fois de plus les échanges ont été directs et riches ».

DSCN2472

03/06/2016. Réunion du SYTEC et du bureau du pays de Saint-Flour Haute-Auvergne

Bernard Delcros était présent à la réunion du SYTEC, puis à celle du Bureau du pays de Saint-Flour Haute-Auvergne le 3 juin dernier. Ces réunions de travail ont été l’occasion d’aborder trois dossiers importants : l’appel à projets FISAC, la mise en route du SCOT, le programme Européen Leader. « Dans le cadre de mon action parlementaire, je veux tout mettre en œuvre pour faire avancer ces trois dossiers particulièrement importants pour l’avenir du territoire » a déclaré le sénateur, particulièrement investit sur ces sujets de terrain. « Concernant l’appel à projet FISAC, je suis intervenu  auprès du ministre de l’économie  Emmanuel Macron, pour soutenir ce projet en faveur du commerce et de l’artisanat, qui maillent notre territoire et portent de nombreux emplois ». Concernant le financement des SCOT, le sénateur a saisi le ministre de l’aménagement du territoire, Jean-Michel Baylet puis déposé une question au Gouvernement pour faire bénéficier les territoires ruraux d’un financement adapté à leur spécificité, à savoir des espaces très vastes avec une faible densité de population. « A l’heure des fusions des intercommunalités, cet outil d’orientation et de planification est très important car il permet de définir un projet d’aménagement conciliant développement économique, démographique, maintien des services et préservation des ressources naturelles et patrimoniales à l’échelle de l’arrondissement et ce pour les 10 années à venir ». Enfin, concernant le programme Européen Leader dont la convention a été signée fin 2015 et qui n’est toujours pas opérationnel alors que de nombreux projets publics et privés pourraient être engagés, Bernard Delcros a indiqué qu’il interviendrait au début du mois de juin auprès de l’organisme gestionnaire de ces fonds, pour tenter de débloquer la situation des 3 programmes Leader du Cantal afin que les  projets locaux puissent enfin être déposés puis engagés.

_DSC0139

3/06/2016. Réalisations exemplaires à Arnac pour le sénateur Bernard Delcros

Le sénateur s’est rendu à Arnac pour inaugurer, en présence du préfet du Cantal, plusieurs aménagements réalisés dans le bourg avec comme objectif principal, la mise en valeur du patrimoine : rénovation de la voirie et de l’éclairage public, enfouissement des réseaux, aménagements paysagers, valorisation du bâti…  «Toutes ces réalisations s’inscrivent dans une stratégie de développement touristique qui porte ses fruits : cette commune de moins de 200 habitants, pleine de charme et d’authenticité, compte aujourd’hui 500 lits touristiques dont plus de 400 construits par la commune. Je veux féliciter le maire, Michel Cabane et son équipe qui font la démonstration une nouvelle fois, que ruralité peut rimer avec dynamisme, aménagement du territoire et développement local» souligne Bernard Delcros.

IMG_1683 - Copie

01/06/2016. Intervention du sénateur Bernard Delcros sur les intercommunalités durant le congrès des maires de France

Le sénateur Bernard Delcros est intervenu en direct durant le congrès des maires de France au sujet des nouvelles intercommunalités, sur le plateau de Public Sénat. Interrogé au sujet de la pertinence de cet échelon de l’organisation territoriale, le sénateur a rappelé le rôle majeur des intercommunalités dans le développement des territoires depuis leur création. « L’organisation territoriale ne peut pas rester figée dans un monde qui change. Pour tirer parti de ces évolutions et faire face à la baisse des dotations de l’Etat, nous devons mutualiser davantage les compétences, les moyens humains et financiers. », a souligné le sénateur. Interrogé sur la relation entre communes et intercommunalités, Bernard Delcros a défendu la complémentarité entre ces deux échelons. « Ce couple n’est pas redondant, mais parfaitement complémentaire. La commune joue en effet un rôle indispensable dans la proximité avec les habitants, tandis que l’intercommunalité est un échelon sur lequel on peut bâtir avec efficacité des stratégies de développement. Il était important de clarifier les compétences de chacun et de renforcer le potentiel du bloc communal. Il faut maintenant avancer avec pragmatisme, en évitant les approches simplistes, par exemple en faisant rimer fusions et hausse de la fiscalité, ce qui ne doit pas être le cas. Il faut rappeler enfin que les nouveaux périmètres des intercommunalités ne seront arrêtés définitivement par le préfet qu’après une nouvelle consultation de tous les conseils communaux concernés par les fusions ».

 
PRESSE VIDÉOTHÈQUE

FOCUS AGENDATemps forts à venir

> Lundi 10 mai 2021, séance publique, sénat

Examen du projet de loi constitutionnelle relatif à la préservation de l’environnement

> Mardi 11 mai 2021, commission des finances, sénat

Audition du ministre chargé des comptes publics, Olivier Dussopt

Contact permanence parlementaire

04 71 20 26 27
bernard.delcros@senateurcantal.fr

2 bis rue du Faubourg Notre-Dame
BP 14 – 15300 Murat